Finir son repas sur une note sucrée…la teurgoule normande

La teurgoule est un dessert très populaire dans les villages de Basse-Normandie et se préparait souvent à l’occasion de fêtes de village. Elle inclut des éléments non régionaux, tels que le riz et la cannelle, saisis jadis par les flibustiers normands sur les navires espagnols de retour du Nouveau Monde.

Cuite dans le four à pain du boulanger, il fallait patienter 4 à 5 heures avant de la déguster.

Sortie du four, les amateurs s’empressaient de la goûter et se « tordaient la goule » (la gueule), d’où le nom de teurgoule.

Aujourd’hui elle est servie froide ou tiède et, selon les goûts, avec ou sans la croûte brune qui se forme lors de la cuisson.

N’hésitez pas aller déguster la fameuse teurgoule de Philippe à la fromagerie le Claquos dans les halles du marché de Cabourg.

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes)

1 litre de très bon lait entier
65 g de riz rond
100 g de sucre roux
10 bâtons de cannelle (20 g) ou 1 c à café de cannelle en poudre
Sel

Préchauffez le four à 150°.
Dans une casserole, faites bouillir le lait avec le sucre et la cannelle. Filtrez.
Versez le riz dans une grande terrine évasée (si possible en terre ou porcelaine), couvrez de lait, ajoutez la pincée de sel, remuez et enfournez.
Laissez cuire 3 h 30.
Sortez du four et laissez refroidir. Gardez à température ambiante.
Servez avec une grosse cuillère en prenant du riz, de la crème et de la croûte.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s